Loading
Plateforme vibrante durant l'allaitement - image

Peut-on s’entraîner sur une plateforme vibrante pendant l’allaitement ?

L’activité sportive peut parfaitement se combiner à l’allaitement. Mais est-ce que tous les sports se valent ? Les femmes allaitantes peuvent-elles s’entraîner sur une plateforme vibrante durant l’allaitement ? Voici tout ce qu’il faut savoir sur la plateforme vibrante durant l’allaitement.

S’entraîner sur une plateforme vibrante durant l’allaitement : est-ce possible ?

Pour pouvoir allaiter convenablement leur bambin, les femmes allaitantes se doivent de se nourrir d’une manière bien équilibrée. En clair, elles ont besoin d’un apport moyen de 450 kcal. Le gros problème est malheureusement que ce type de régime favorise davantage la prise de poids après l’accouchement, raison pour laquelle la pratique d’une activité physique appropriée est recommandée. Cela permet non seulement de brûler les graisses, mais également de tonifier les muscles.

De plus, le fait de s’entraîner convenablement durant l’allaitement améliore nettement l’état cardio-vasculaire de la mère allaitante. Il en va de même pour d’autres paramètres métaboliques comme l’élévation du HDL. Des études ont d’ailleurs montré que les femmes allaitantes pratiquant régulièrement un exercice physique se sentent mieux dans le corps et sont pleines d’énergie. Elles sont plus calmes, positives et détendues. Cela facilite grandement leur maternage.

Il faut préciser en outre que les activités physiques ne sont pas susceptibles de modifier la qualité du lait. Cependant, est-il possible de s’entraîner sur une plateforme vibrante durant l’allaitement ? La réponse est non. En effet, il est noté clairement sur la plupart des plaques vibrantes qu’elles sont contre-indiquées aux femmes allaitantes.

Les fabricants ne donnent pas des explications assez claires là-dessus, mais une chose est sûre, cette interdiction n’est pas pour rien. Alors, il ne faut pas prendre les risques. Peut-être que les vibrations plus ou moins importantes qu’émet le moteur du matériel peuvent affecter la production du lait. Mais pour une femme qui n’allaite pas voici un guide d’achat  www.plateforme-vibrante.org qui vous permettra de choisir celui qui vous convient.

Quelles activités physiques privilégier lorsqu’on allaite ?

Les femmes peuvent reprendre le sport au bout de quelques semaines après la venue de bébé, si l’accouchement s’est fait par voie naturelle. En revanche, il est nécessaire d’attendre quelques mois dans le cas d’une césarienne. Dans tous les cas, il est vivement conseillé de demander l’avis d’un professionnel de santé avant quoi que ce soit. Les activités relaxantes sont à privilégier puisque le calme améliore la lactation.

De plus, les sports aérobiques doux sont bons pour les mères allaitantes. La marche rapide, le yoga ainsi que la natation sont, entre autres, excellents.Dans ce cas de figure, il leur est fortement recommandé de prévoir des effets vestimentaires adéquats à leur poitrine plus sensible en plus d’être plus volumineuse. Il faut tout de même éviter le trop de pression sur les seins au risque de bloquer les canaux lactifères. Un soutien-gorge sport de bonne taille est donc à privilégier.

Concernant l’organisation, il est astucieux d’allaiter avant l’entraînement afin que le petit bout de chou reste calme jusqu’au retour de sa maman. Cette dernière évite par la même occasion les seins engorgés. Si l’exercice est prévu pour plus d’une heure, il convient en outre de tirer le lait. Enfin, bien s’hydrater est très important pour mieux combiner sport et allaitement. L’idéal est de boire en moyenne 2,5 L à 3 L au quotidien.